• Nivelles Entreprises

Votre avis sur du mobilier urbain interchangeable et connecté !

Lancement de la consultation citoyenne par le Bourgmestre Pierre HUART en présence du Secrétaire d’état à la Digitalisation Mathieu MICHEL. Un des objectifs : redynamiser le centre-ville en améliorant la convivialité, la fonctionnalité des espaces publics et en l’adaptant selon les périodes, les besoins, les événements...

La Ville de Nivelles a décidé de se positionner en tant que Smart City, désireuse d’améliorer la qualité de ses services à destination du citoyen grâce aux nouvelles technologies. Suite à l’appel à candidatures lancé par Digital Wallonia, la Ville de Nivelles a été désignée lauréate pour lancer un projet pilote sur son territoire. Ce dernier va permettre de redynamiser les espaces publics du centre-ville en s’adaptant aux besoins des usagers, avec un impact sur la fréquentation des commerces.


Pour une meilleure gestion des espaces publics : “ Quand data et usagers dessinent l’espace public” « Grâce à du mobilier urbain interchangeable (Metalink Urban) et connecté, nous avons la liberté de décider, de tester, de scénariser des espaces et de les faire évoluer mais aussi de les adapter en fonction des périodes, des besoins, des manifestations », a déclaré le Bourgmestre Pierre HUART. Pour évaluer l’impact du mobilier sur la fréquentation des espaces concernés, des capteurs de présence intégrés dans le mobilier (Thingsplay) et alimentés par des panneaux solaires, détectent la présence des usagers. Dans un premier temps, 3 lieux ont été choisis pour dynamiser le centre-ville et ses commerces ainsi que les espaces publics. Deux sont situés sur la Grand-Place et un sur la place Emile de Lalieux. Des ancrages au sol ont été placés. Sur ceux-ci pourront venir s’imbriquer des tables hautes, des voiles d'ombrage lors d’événements estivaux. Des totems trifaces et des oriflammes pour informer et orienter le visiteur. Des chaises longues et des bancs pour flâner au printemps… Dans un deuxième temps, 5 ou 6 emplacements seront déterminés pour accueillir ce nouveau mobilier. Une plateforme de visualisation et de collaboration (Inseetu) entre les services de la Ville permettra d’organiser les installations de mobilier en fonction des événements. Elle proposera de visualiser les scénarii proposés avant de les valider. « Nous pourrons ainsi faire évoluer sans cesse les espaces sur base des résultats et des analyses pour répondre au mieux aux besoins des usagers selon les périodes », a expliqué le Bourgmestre Pierre HUART.

La consultation citoyenne La plateforme de consultation citoyenne (Monopinion-BOSA) permet quant à elle de prendre en compte l’avis des citoyens et leur préférence sur les lieux, le choix du mobilier ou les idées d’amélioration des espaces. « Le citoyen a réellement l’occasion de redessiner une partie de son espace public ! », a précisé le Bourgmestre Pierre HUART. Il a remercié vivement le secrétaire d'état à la Digitalisation, Mathieu MICHEL, pour l'utilisation de la plateforme de consultation citoyenne mise à disposition de la Ville par le BOSA. Toutes les données récoltées (consultations citoyennes et capteurs) éclaireront ainsi les Autorités communales sur le choix de nouveaux équipements qui pourront déjà être posés fin juin.

Comment y participer ? • En se rendant sur l'un des lieux choisis et en scannant le QR code présent sur l’un des mâts. • En surfant directement sur la plateforme : https://nivelles.monopinion.belgium.be. • En venant chercher le questionnaire papier à l'accueil de l'Hôtel de Ville et en le déposant complété dans l'urne à disposition. Les résultats seront dévoilés à la fin de la procédure d'analyse des données de l'enquête. Une 2ème consultation citoyenne “évaluation” est également prévue dans les mois à venir.


Pour rappel :

Nivelles Smart City - Une ville intelligente

C'est utiliser les nouvelles technologies et les méthodes d’intelligence collective au service de l’amélioration de la vie des citoyens.


Création d’un logo - Nivelles - Smart City "La Ville de Nivelles a décidé de se positionner sur cet axe en tant que territoire désireux d’améliorer la qualité de ses services à destination du citoyen (gouvernance, mobilité,...) en intégrant une vision plus transversale grâce aux nouvelles technologies", a déclaré le Bourgmestre Pierre HUART.

" Un logo et une cellule Smart City ont été créés. Cette dernière suit l’ensemble des initiatives et projets sur le territoire. Soulignons que ce projet-pilote « Quand data et usagers dessinent l’espace public » est inscrit dans la Déclaration de politique communale 2019-2024 (Axe 4). "

Nivelles : Lauréat - Territoire Intelligent 2019

Nivelles, laboratoire Suite à l’appel à candidatures lancé par Digital Wallonia, la Ville de Nivelles a été désignée lauréate pour lancer un projet pilote sur son territoire. Les objectifs : • mutualiser les coûts au niveau régional pour expérimenter des projets impactants, innovants et responsables. • créer des laboratoires où toute une série de recherches, de projets vont être développés et menés sur un territoire précis d’ici septembre 2021.

Une façon de laisser place à l’innovation et à la technologie à destination des citoyens pour améliorer leur qualité de vie et permettre à des entreprises de la région de tenter d’amener des réponses à des problématiques.


Smart City = Smart Région Dimension régionale et mutualisée : dans un premier temps, chaque ville investit dans une solution, mais va aussi pouvoir bénéficier dans un second temps des solutions mises en oeuvre par les autres villes, à un coût moindre (la navette autonome à Louvain-la-Neuve pour relier le centre-ville des parcs d’activités par exemple).

C’est tout bénéfice pour Nivelles, la Région wallonne subsidiant le projet à 50% ! Cet investissement va permettre de redynamiser les espaces publics du centre-ville en s’adaptant aux besoins des usagers, avec un impact sur la fréquentation des commerces. En outre, cette participation nous donne un accès privilégié à des dizaines d’autres projets qui répondent à d’autres problématiques.

Le projet : “ Quand data et usagers dessinent l’espace public ”

"Grâce à ce projet Smart City, c’est terminé de : • figer nos espaces publics avec du mobilier urbain scellé dans du béton pendant 10 ans. • devoir défigurer la ville quand un mobilier est percuté, vandalisé ou abîmé. • devoir mobiliser les équipes d’intervention sur du matériel lourd et rendant la tâche fastidieuse lorsqu’il faut libérer des espaces pour des events ou des manifestations. • se tromper, en destinant des fonctions dans des espaces inappropriés ne prenant pas en compte le comportement et le besoin des usagers", a expliqué le Bourgmestre Pierre HUART.

Dans nos intérieurs à la maison, il est agréable de tester, de décorer, d’aménager nos salons en mettant un fauteuil ici, une commode là… et observer si, dans le temps, cette solution est efficace et adaptée.

Ce que nous pouvons faire chez nous, à l’intérieur, nous aimerions pouvoir le faire, dehors, dans nos espaces publics.

A l ‘extérieur, il est plus difficile d’obtenir cette flexibilité car le matériel doit être résistant, sécurisé et adapté.

Dans le cadre de ce projet, une combinaison d’entreprises a répondu à notre appel en proposant une solution innovante et adaptée.

3 sociétés aux profils et expertises complémentaires ont été désignées.

Metalink Urban - Inseetu - Thingsplay

La solution

"Grâce à du mobilier interchangeable (Metalink Urban) et connecté, nous avons la liberté de décider, de tester, de scénariser des espaces et de les faire évoluer mais aussi de les adapter en fonction des périodes, des besoins, des manifestations. Pour évaluer l’impact du mobilier sur la fréquentation des espaces concernés, des capteurs de présence intégrés dans le mobilier (Thingsplay) et alimentés par des panneaux solaires, détectent la présence des usagers. Ces capteurs ne sont donc pas connectés au wifi ou au bluetooth, le respect de la vie privée est ainsi garanti", a affirmé le Bourgmestre Pierre HUART.

Dans un premier temps, 3 lieux au Centre-Ville ont été choisis pour dynamiser le centre-ville et les commerces ainsi que les espaces publics. Deux sont situés sur la Grand-Place et un sur la place Emile de Lalieux. Des ancrages au sol ont été placés. Sur ceux-ci pourront venir s’imbriquer des tables hautes, des voiles d'ombrage lors d’événements estivaux. Des totems trifaces et des oriflammes pour informer et orienter le visiteur. Des chaises longues et des bancs pour flâner au printemps…

Dans un deuxième temps, 5 ou 6 emplacements seront déterminés pour accueillir ce nouveau mobilier.

La plateforme de visualisation et de collaboration (Inseetu) entre les services de la Ville permettra d’organiser les installations de mobilier en fonction des événements. Elle proposera de visualiser les scénarii proposés avant de les valider.

Celle-ci permet également de visualiser les statistiques d’usage (datas) pour ainsi déceler la pertinence des fonctions amenées en centre-ville et leur impact (toile d’ombrage, table haute, ou borne de recharge pour smartphone).

Nous pourrons ainsi faire évoluer sans cesse les espaces sur base des résultats et analyses pour répondre au mieux aux besoins des usagers selon les périodes.

La consultation citoyenne

La plateforme de consultation citoyenne (Monopinion-BOSA) permet quant à elle de prendre en compte l’avis des citoyens et leur préférence sur les lieux, le choix du mobilier ou les idées d’amélioration des espaces. "Le citoyen a réellement l’occasion de redessiner une partie de son espace public !", a précisé le Bourgmestre Pierre HUART.

Il a remercié vivement le secrétaire d'état à la Digitalisation, Mathieu MICHEL, pour l'utilisation de la plateforme de consultation citoyenne mise à disposition de la Ville par le BOSA.

Toutes les données récoltées (consultations citoyennes et capteurs) éclaireront ainsi les Autorités communales sur le choix de nouveaux équipements qui pourront déjà être posés fin juin.


Du mobilier interchangeable et connecté pour une meilleure gestion des espaces publics

• Redynamiser le centre-ville en améliorant la convivialité, la fonctionnalité des espaces publics et en les adaptant selon les périodes, les besoins, les événements, etc.

• Faire évoluer les espaces selon l’expérience réelle des usagers, leurs besoins et sur base des résultats des analyses des datas.

• Identifier les besoins auprès des citoyens grâce à une plateforme numérique participative.

• Mesurer l’impact des mobiliers installés sur la fréquentation des espaces publics grâce à des capteurs de présence intégrés dans le mobilier.

• Améliorer la gestion des espaces publics grâce à un logiciel de planification et de visualisation des installations de mobilier.

• Les espaces publics ne sont plus figés. Ils évoluent, changent sans cesse, ce qui donne envie de s’y promener pour y découvrir les nouvelles installations mais aussi l’offre des commerçants et de l’HoReCa.

• Simplifier le travail des services techniques. Facilement démontables, solides, inviolables : les objets urbains peuvent être posés et déposés d’un simple geste à l’aide d’une clé. La maintenance et l’entretien s’en trouvent donc simplifiés.

• Améliorer la gestion de leurs ressources. Facile à installer et solide, cette solution permet une économie des “heures-hommes” et garantit un investissement à long terme.

• Diminuer l’impact écologique des travaux de voirie et d’aménagement.


Source : Ville de Nivelles

© D.R. à la ville de Nivelles

13 vues0 commentaire